Samantha Davies

    Comme une Sam sur un bateau

    IMG_2810

    Elle navigue comme elle respire, toujours avec le sourire… Sam Davies a passé son enfance en mer, sur le bateau familial. Après de brillantes études scientifiques, le retour vers la mer fut évident pour la jeune Britannique devenue, depuis une dizaine d’années, une véritable ambassadrice de la course au large.

    Match-Racing, Admirals Cup, Championnats monotypes, records… Sam Davies a passé sa jeunesse a régater à haut niveau sur de multiples supports de course. Parmi ces expériences hautes en couleurs, une tentative de record autour du monde au sein d’un équipage 100% féminin à bord du « Royal Sun Alliance », mené par Tracy Edwards. Un Trophée Jules Verne malheureusement avorté suite au démâtage du catamaran.

    Des premières qui comptent

    En 2001, la jeune Britannique décroche une belle 11e place sur la Mini Transat. C’est le véritable début de sa carrière de skipper au large. Dès 2003, elle s’attaque au circuit Figaro Bénéteau, la même année qu’Yves Le Blevec, d’ailleurs : « Je connais Yves depuis très longtemps, depuis nos premières Mini Transat. Et nous étions bizuths en même temps sur le circuit Figaro, on était alors un peu concurrents ! »

    L’année suivante, elle intègre le Pole Finistère Course au Large… et la Bretagne devient sa terre d’adoption.

    La révélation

    Après trois saisons à l’école du Figaro, elle s’envole en IMOCA, avec un partenaire à son image, dynamique et coloré ! Leur objectif est le Vendée Globe 2008 : ce sera un véritable succès humain et sportif. Sam réussit en effet à faire vivre sa course avec bonheur, au travers de photos et de vidéos immanquablement vraies, nature, enthousiastes, tout en réalisant une performance remarquable puisqu’elle termine en 4e position. C’est une révélation.

    Les tours du monde se suivent et…

    Après la naissance de son fils en 2011, elle prépare, dès l’année suivante, un deuxième Vendée Globe, qu’elle devra malheureusement très vite abandonner après son démâtage au large de Madère.

    Mais la Britannique a de la ressource et de l’énergie à revendre et, cette fois encore, elle sait rebondir de belle manière puisque dès 2012 elle participe aux sélections SCA pour intégrer l’équipage 100% féminin de la Volvo Ocean Race 2014. C’est un nouveau succès puisqu’elle sera finalement désignée skipper de ce team rose et bleu.

    Après cette formidable expérience, aussi rude que formatrice, Sam renoue avec la course en double, en IMOCA, aux côtés de Tanguy de Lamotte sur « Initiative Cœur », à l’occasion de la Transat Jacques Vabre 2015 : une belle occasion pour elle de montrer que le plaisir de partager ses défis reste entier.

    A terre 

    Vient ensuite une période atypique pour la navigatrice, puisqu’elle est essentiellement terrestre ! Sam se pare en effet d’une nouvelle casquette, qui lui va d’ailleurs très bien, celle de « routeuse ». Elle intègre le team Sodebo pour épauler Jean-Luc Nélias pendant les routages de Thomas Coville sur The Transat bakerly et, bien sûr, à l’occasion du mémorable record autour du monde du Trinitain bouclé en 49 jours et 3 heures en décembre dernier.

    Yves ne manquera d’ailleurs pas de solliciter les compétences de stratège de la navigatrice sur The Bridge.

    Sam Davies : « Je connais un peu les Ultim (tentative de Trophée Jules Verne en 1998, navigations à bord de l’ancien Club Med et à bord de Sodebo), mais j’ai surtout beaucoup appris ces derniers mois à travailler la stratégie et la navigation à terre pour Thomas Coville. Yves m’a d’ailleurs demandé de m’occuper de la navigation à bord, mais nous sommes en équipage réduit, je sais qu’il faudra être polyvalent. C’est un bateau physique, tout le monde devra manœuvrer. 

    L’expérience va être super intéressante et je ne pouvais pas rêver mieux que de découvrir cela, en course, en transat, aux côtés d’Yves et de Jean-Baptiste Le Vaillant. Et puis, je trouve le concept de cette course vraiment top puisque l’on va courir contre un beau bateau britannique ! 😉 »


    Jean-Baptiste le Vaillant

    Davy Beaudart

    Stan Thuret 

    A la barre de l’Ultim Yves le Blevec

      Consultez les offres d'emploi du groupe Actual