Yves le Blevec

    La force tranquille

    15_80074 © Th.Martinez / Sea&Co. BELLE ILE - FRANCE . 1er Octobre 2015. Trimaran ULTIM “ACTUAL” au large de Belle Ile (FRA), Yves Le Blevec (FRA) Skipper.

    Yves Le Blevec est un exemple de persévérance et d’humilité. Volontaire, curieux, à l’écoute, il ose, avance, apprend et repousse sans cesse ses limites. Né loin de la mer, le jeune parisien est très vite devenu un skipper professionnel reconnu et apprécié de ses paires. Avec son fidèle partenaire Actual, ils s’apprêtent à relever un défi de taille : un tour du monde en solitaire, en Ultim.

    Originaire de Palaiseau en banlieue parisienne, Yves le Blévec passe son enfance les yeux tournés vers la mer. Dès que possible, il s’installera à La Rochelle puis à la Trinité-sur-mer pour se rapprocher du grand large.

    Le pied à l’étrier

    En amont de la Route du Rhum 1986, il débarque à la Trinité-sur-mer pour aider bénévolement le skipper Charlie Capelle à préparer sa transat en solitaire. Faute de moyen, ce dernier ne prendra finalement pas le départ cette année-là, mais, pour remercier Yves des heures passées à travailler à ses côtés, il l’embauche dans l’équipe de son tout nouveau chantier naval.

    Pour la première fois, le jeune novice touche alors vraiment du doigt le monde de la course au large en participant notamment à la préparation du Fujicolor de Loïck Peyron, puis des bateaux d’Olivier Moussy, de Mike Birch. Ce sera d’ailleurs aussi l’occasion pour lui de rencontrer pour la première fois Nigel Irens, l’architecte de son futur Ultim…

    Je voulais naviguer

    « Là, j’ai appris le métier de constructeur naval. Je me suis familiarisé avec toutes les finesses du composite… Mais, mon objectif, c’était de naviguer. Le chantier n’était qu’un biais pour approcher le monde de la course au large et ça a bien fonctionné. J’ai été sollicité à plusieurs reprises pour intégrer des équipes techniques, mais je refusais : je voulais naviguer. Ça a duré 2 – 3 ans. J’ai ensuite j’ai participé à la création d’AMCO, un chantier naval spécialisé dans les Mini… », se souvient le skipper.

    En 2001, il réalise son rêve. Il quitte le chantier et se lance sur le circuit Mini à bord d’un bateau acheté d’occasion. Actual, agence intérimaire basée à Laval, lui donne alors un coup de pouce. Ils ne se quitteront plus !

    Reconnu

    L’année suivante, Yves embarque comme chef de quart sur Orange pour son premier Trophée Jules Vernes, aux côtés de Bruno Peyron. A partir de là, il sera un marin reconnu par ses pairs.

    Bruno Peyron refera d’ailleurs appel à lui en 2005 pour un nouveau tour du monde record réussi, toujours sur le Maxi Orange 2.

    Du Mini au Multi

    Sa première grande victoire, Yves Le Blevec la décroche en 2007 sur la Mini Transat. Un tournant, une confirmation… Après un court passage en Figaro Bénéteau, il se lance sur le circuit Multi50. Là, comme à son habitude, il découvre, apprend, construit et se lance, toujours avec humilité et détermination. À la clé, de nouveaux très beaux succès et quelques mésaventures, qui sont le quotidien de ceux qui osent…

    En 2015, après six saisons en Multi50, le skipper trinitain et son partenaire historique, le Groupe Actual, décident de donner une nouvelle dimension à leur aventure commune en se lançant dans un défi extraordinaire : un tour du monde en solitaire en Ultim en 2019.

    Découvrez le parcours des équipiers de l’Ultim Actual pour The Bridge :

    Samantha Davies

    Jean-Baptiste le Vaillant

    Davy Beaudart

    Stan Thuret

     

      Consultez les offres d'emploi du groupe Actual