Une transat contre vents et courants : réussie !

17_054872   © Th.Martinez / Sea&Co. NEW YORK CITY - USA , 5 Juillet 2017.
THE BRIDGE , arrivée de l'ULTIM "ACTUAL" skipper Yves Le Blevec (FRA), 4 éme de la Transat THE BRIDGE.

    4h28 ce jeudi matin, l’air est doux, la nuit est calme à la Trinité-sur-mer, port d’attache de l’Ultim Actual… À 5500 km plus à l’ouest, l’ambiance est la fête ! Il était alors 22h28 à New York et Yves, Stan, Jean-Bapt, Davy et Sam franchissaient la ligne d’arrivée de The Bridge après 10j 09h 28min 56s de course, dont 90% face au vent…

    Cette transat fut extrêmement riche d’enseignements techniques pour le skipper Actual notamment en vue de son tour du monde à l’envers prévu à l’automne prochain. Humainement, il n’y avait qu’à observer les regards de ce quintet éclectique à leur arrivée  New York : l’échange a été aussi nourri que sympathique pendant ces 10 jours de mer. Bref, malgré le prés, ils re-signent tous dès demain !

    THM_17_055049_THE_BRIDGE-NY : 17_055049 © Th.Martinez / Sea&Co. NEW YORK CITY - USA , 5 Juillet 2017.THE BRIDGE , arrivée de l'ULTIM "ACTUAL" skipper Yves Le Blevec (FRA), 4 éme de la Transat THE BRIDGE. © Th.Martinez/Sea&Co Le Team Actual a bouclé sa première transat en équipage la nuit dernière, en glissant, à 10 nœuds sur une mer plate et par une nuit chaude, dans les eaux New Yorkaises. Le différentiel de vitesse entre les Ultims engagés sur cette transat du centenaire n’a pas permis à Yves et son équipage de batailler au coude à coude avec les autres teams, mais ces 10 jours de course ont été aussi intenses qu’efficaces.

    L’objectif de cette transat était de préparer le tour du monde conte vents et courants : contrat rempli !

    Yves le Blevec, skipper Actual

    Magique arrivée

    « Ça fait du bien de faire un peu de portant pour finir ! Nous avons pu sortir des voiles que l’on n’avait pas encore essayées ! Et puis l’arrivée à New York reste magique, même s’il a fallu enchainer les empannages. Et ça fait du bien de se réchauffer : c’est un peu comme si on avait navigué au pôle Nord pendant une semaine ! »

    On cherche, on avance

    « L’équipage était parfait, j’ai passé de très bons moments avec eux quatre : je repartirais sans hésiter avec les mêmes ! Les échanges ont été riches, chacun avec son regard, son expérience, son dynamisme : ça ouvre énormément de discussions, c’est agréable et très constructif. Une belle mixité ! On essaie des trucs, on regarde si ça fonctionne, on progresse comme ça. Il n’y a rien de péremptoire : on cherche, on avance.

    Dans la perspective du Tour du monde à l’envers, cela me permet de savoir sur quels points je vais insister en terme de fiabilité. La fiabilité est la clé de la réussite. Il y a des dossiers sur lesquels on va devoir beaucoup travailler en terme de robustesse et donc de performance d’ici l’automne prochain : la chaine énergie, la chaine communication… »

    Au-dessus des polaires

    « Le deuxième enseignement de cette transat est également très positif : c’est le gain en performance apporté par le nouveau gréement. Au près, puisque c’est ce que nous avons essentiellement expérimenté sur cette transat aller, nous sommes toujours à plus de 100% des polaires. »

    À l’aller on apprend, au retour on apprend

    « Le convoyage retour va se faire dans la foulée avec une partie du team technique de façon à permettre à chacun de mesurer in situ les points importants qui peuvent parfois paraître assez abstraits lorsque tu n’es pas à bord. Ils vont eux aussi apporter leur vision des choses. »

    Une semaine de plus, je signe tout de suite !THM_17_054822_THE_BRIDGE-NY : 17_054822 © Th.Martinez / Sea&Co. NEW YORK CITY - USA , 5 Juillet 2017.THE BRIDGE , arrivée de l'ULTIM "ACTUAL" skipper Yves Le Blevec (FRA), 4 éme de la Transat THE BRIDGE. © Th.Martinez/Sea&Co

    Davy Beaudart : « J’ai adoré ! Une semaine de plus, je signe tout de suite ! Ça a été une très belle course, du début à la fin. Un départ magnifique, une super organisation. C’était vraiment très agréable, on a eu beaucoup de près, ce n’était pas forcément l’allure la plus sympa, mais c’est toujours extrêmement grisant de naviguer sur ce géant des mers.

    L’équipage était vraiment très sympa, toujours à l’écoute les uns des autres. J’ai beaucoup appris avec les grandes personnes qui étaient avec nous.

    Au départ, je m’étais dit qu’arriver de nuit ce serait une très belle surprise : je suis comblé ! Il y a Manhattan derrière moi, la statue de la Liberté juste à côté je vais garder longtemps cette très belle image à l’esprit ! »

    C’est unique de pouvoir naviguer sur un bateau comme celui-ci !

    Samantha Davies : « C’était génial ! Je suis super contente, c’est unique de pouvoir naviguer sur un bateau comme celui-ci ! J’espère qu’Yves était satisfait du travail fait en navigation et en stratégie ? Mais je crois que nous avons fait une belle route. L’équipage était au top ! Chacun avec ses points forts, j’ai appris beaucoup de choses de mes quatre coéquipiers, nous avons tous des projets différents. C’était vraiment intéressant de partager nos expériences. »

     

    Le bateau va plus vite, il est plus facile, ça fait plaisir

    Jean-Baptiste le Vaillant : « J’étais à bord parce que nous avons travaillé avec Yves sur un nouveau gréement dans l’optique de son tour du monde en solitaire à l’envers de façon à ce que le bateau soit le plus facile possible. Il fallait donc valider les choix qui ont été faits il y a 2 ans. Nous sommes contents que le bateau aille plus vite, soit plus facile à mener, qu’Yves se sente à l’aise sur le bateau, ça fait plaisir à voir. J’ai la satisfaction d’avoir participé à l’évolution du bateau, nous ne nous sommes pas trompés. Il y avait de l’échange entre nous, il y avait de la découverte. Dommage que nous ayons fait beaucoup de près, mais le bateau est confortable à cette allure-là ! »

    Quand je voyais les noms sur la carte, ça me faisait rêver 

    Stanislas Thuret : « C’est passé super rapidement même si au début j’ai eu un peu de mal à me mettre dans le rythme et à trouver ma place, mais depuis une semaine je suis super bien sur le bateau. On s’est très bien entendus. On a bien rigolé, mais toujours dans l’esprit de bien faire marcher l’Ultim au mieux, on n’a rien lâché.

    Quand je voyais les noms sur la carte, ça me faisait rêver : les bancs de Terre Neuve, les bancs de Nantucket, le brouillard… Dans mon imaginaire je pensais à plein de choses…

    Et puis l’arrivée sur New York c’est vraiment chouette. »

    Le team technique et Yves vont repartir dans les jours à venir vers la Trinité-sur-mer. Là, un nouveau chrono sera lancé en vue de la préparation du tour du monde à l’envers…

     

     

      Consultez les offres d'emploi du groupe Actual