200 milles à négocier sans vent et sur une mer d’huile ou presque… une belle opportunité pour Yves de procéder à une vérification complète de son trimaran après 5 jours de mer !